Des organismes de contrôle, pour quoi faire ?

Les organismes de contrôle vérifient vos produits biologiques afin de délivrer le certificat biologique

Tout opérateur qui désire produire ou vendre des produits biologiques doit être contrôlé au moins une fois par an pas un organisme de contrôle indépendant afin d’obtenir le certificat biologique.

Contrôle des produits biologiques

Le contrôle est obligatoire en wallonie pour toute personne qui désire produire ou vendre des produits biologiques. Celui-ci sert à évaluer la conformité de ses produits par rapport aux normes européennes. Il s’effectue à chaque étape de la transformation du produit sur rendez-vous et de manière inopinée. De manière plus concrète, une personne habilitée visite les exploitations ou entreprises et prélève des échantillons de sol. Cette personne vérifie la provenance des matières premières et la conformité de l’étiquetage.

Le certificat biologique

Lorsque toutes les analyses ont été effectuées et que le contrôle est en ordre, l’organisme délivre alors le certificat biologique attestant que les produits contrôlés sont effectivement des produits biologiques.

Si au contraire, il y a des incertitudes ou incohérences, l’organisme demande tout d’abord à l’opérateur de se mettre en conformité. Ensuite, si nécessaire, il sanctionne l’exploitation ou entreprise. Ces sanctions sont basées sur une grille définie en fonction des cas précis d’irrégularité et d’infraction. Celle-ci peut varier d’un simple avertissement à l’interdiction pure et simple de la commercialisation des produits portant l’intitulé « bio ».

En ce qui concerne les produits biologiques importés, ceux-ci sont autorisés pour compléter l’offre locale. Ils sont controlés une première fois dans leur pays d’origine et une seconde fois chez l’importateur. Enfin, ceux-ci sont soumis aux mêmes normes que les produits locaux .

En Belgique, il existe 4 organismes qui sont chargés de cette mission de contrôle : Certisys, Comité du lait, Quality Partner et Tüv-Nord Integra. Ceux-ci uniquement sont donc capables de délivrer le certificat biologique.

En ce qui concerne Biogarantie ?

Le cahier des charges Biogarantie couvre plus de domaine que la règlementation européenne. En effet, lorsqu’une exploitation ou entreprise souhaite labeliser ses produits, la certification se passe exactement de la même manière. Par ailleurs, en plus des normes européennes, l’organisme de contrôle se base également sur les exigences supplémentaires développées dans le cahier des charge Biogarantie.

Ce certificat biologique est donc plus valorisant puisque les produits biologiques concernés respectent davantage de normes.